Google+

Blog

Actualités immobilières

La crise économique profite aux acquéreurs immobiliers

Si la crise économique touche presque tous les secteurs, le marché de l’immobilier pourrait en tirer profit, plus précisément les acquéreurs. En effet sous la pression de la crise, les établissements bancaires ont dû revoir à la baisse les taux des crédits immobiliers.

Cette baisse a été appliquée depuis 2011 jusqu’en janvier 2015 pour augmenter le nombre d’emprunts et renflouer les caisses de la banque. Cette mesure a eu pour conséquence une croissance de 15 % des pouvoirs d’achat chez les acquéreurs, ce qui leur permet d’avoir plus de marge dans leur budget. Aussi en 2014 malgré une légère baisse des ventes dans le marché immobilier, par rapport à 2013, on constate que celui-ci survit tant bien que mal à la crise.

Et si on compare les chiffres à ceux d’avant la crise, la baisse est encore plus importante, mais moins catastrophique que les prévisions par rapport au contexte actuel.

Une révision à la baisse des prix de vente

En parallèle à la baisse des taux de crédits, la crise a aussi entraîné une dévaluation des biens immobiliers. À part quelques départements où les prix ont flambé, on a constaté un recul d’environ 3 % en moyenne sur les prix des appartements et des maisons en France. Ce qui favorise encore mieux la situation des acheteurs. Cependant, on constate quelques hésitations pour une acquisition immobilière chez la plupart dans la mesure où les situations financières restent instables.

Aussi même si le taux de crédit est attractif et que les prix ont connu une légère baisse, la précarité des emplois et des revenus conduit les acquéreurs à rester prudents. Et pourtant, c’est peut-être le bon moment pour se lancer parce qu’un redressement de la situation économique pourrait refaire monter en flèche les prix de l’immobilier et avec lui les taux de crédit.